Eviter le burn-out parental

Dur dur d’être parents !

D’autant plus d’être de bons parents.

Si c’était facile de faire de nos enfants des êtres bons et honorables ça se saurait.

C’est du boulot ! Plus encore, c’est un défi, une œuvre, un héritage.

Une œuvre que nous laissons en héritage dans ce monde lorsque nous n’y serons plus.

Cependant nous pouvons être parfois lassés de fournir des efforts à éduquer nos petits muslims, désespéré devant certaines situations et même des fois y récolter des fruits amers.

Être en plein burn-out, pour dire clairement les choses : c’est en avoir marre !

Alors que faire quand je suis fatigué, épuisé à éduquer mon ou mes enfants ?

Que faire quand j’arrive au bout du bout de mes limites?

 

Car l’épreuve est là ! Comment vais-je réagir ? Je vais être persévérant, patient, bienfaisant, … ou abandonner, être lâche, égoïste ?

« Ô vous qui avez cru !  Préservez-vous, ainsi que vos familles, d’un Feu dont le combustible est composé d’hommes et de pierres. »

L’interdiction S66-V6

 

Courage ! Ne nous laissons pas abattre.

Être parent : un défi à relever

Oui c’est un défi d’être parent. Une épreuve a surmonté et qui possède de multiples facettes : psychologique, sociale, économique, spirituelle et religieuse…

 

Et nos enfants savent si bien comment nous pousser dans nos retranchements, nos limites où l’on peut parfois déraper. Qu’Allah nous pardonne et nous facilite cette épreuve, amin.

C’est donc un défi personnel, mais aussi familial car nous ne sommes pas seuls. Pour qu’une harmonie règne dans notre famille nous devons éduquer nos enfants pour en faire de bons éléments qui contribueront à sa cohésion et à son bien-être.

Fraternel, car nous faisons partie d’une communauté, notre tâche est de faire de nos enfants des membres bienfaisants et utiles à cette dernière.

Une fraternité qui a ses propres défis à relever dans ce monde où le désordre, les divisions et les tentations nous envahissent.

 

En effet,  c’est une épreuve qui n’a qu’un seul but :

« Nous avons placé ce qu’il y a sur la terre pour l’embellir, afin d’éprouver (les hommes et afin de savoir) qui d’entre eux sont les meilleurs dans leurs actions »

La Caverne S18V7

 

Cette famille, cette oumma nous en sommes responsables face à Allah.

Ainsi bien prendre conscience de ce qu’est être parent et de ce qu’est d’éduquer devient une nécessité.

Il nous faut donc savoir et nous rappeler (car on en a toujours besoin) notre mission de parent.

 

Être parent : un rôle bien défini

Selon Ibn ‘Umar le Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui ainsi que sur sa famille) a affirmé :

« Vous êtes tous bergers et tous responsables de son troupeau… L’homme est un berger par rapport à sa famille et il est responsable de son troupeau. La femme est une bergère, au sein de la demeure de son époux, et elle est responsable de son troupeau…Vous êtes tous bergers et tous responsables de votre troupeau ».

Rapporté par Al-Boukhari 13/100 et Muslim n°1829

 

Nous parents musulmans et bergers avons le devoir d’éduquer nos enfants en endurant les tribulations de ce que peut être leur éducation, de ne pas faillir lorsque les difficultés se présentent afin de satisfaire notre Seigneur.

Pour cela nous avons pour mission de former nos petits êtres au développement et à l’épanouissement de leur capacité physique (hygiène corporelle, activités physique), spirituelles et sociales (caractère et comportement).

 

Cette mission demande des efforts constants, nous avons donc besoin de nous rappeler la raison de ses efforts et leurs récompenses.

C’est le rappel d’Allah qui nous motive et nous permet de ne pas abandonner et de persévérer dans la bonne voie.

 

« Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. »

La Vache S2V256

 

« et qu’en vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts; et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement).

Ensuite il en sera récompensé pleinement, et que tout aboutit, en vérité, vers ton Seigneur »

L’étoile S53-V39 à 42

 

Après s’être rappeler notre responsabilité, voyons ensemble les moyens de se prémunir de ce burn-out parental.

Être parent : se préserver de la saturation

 

Fournir des efforts c’est usant et fatiguant. Pour ne pas  utiliser son énergie n’importe comment et dans tous les sens, voici quelques pistes à explorer.

  • L’augmentation de ses connaissances. Dans le din, la pédagogie, la psychologie… ne pas hésiter à investir dans l’achat de livres utile et pratique sinon à recourir aux bibliothèques ;
  • L’interrogation des anciens ;
  • La consultation de spécialistes : pédiatre, psychiatre pour enfants et adultes(ne pas avoir honte de se faire aider si besoin cela peut être utile) ;
  • La prise en compte du contexte qui est le nôtre pour une éducation adaptée : le fait d’être en France, notre époque fitna, nos origines… ;
  • Avoir le bon état d’esprit = l’esprit d’un musulman : heureux, n’ayant pas peur, espérant … trait de caractère du Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) et des pieux prédécesseurs.

 

« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de bien, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, »

La Vache V2-S155

 

Être humain : c’est être parent

Nous ne sommes pas des machines, ne l’oublions pas.

Malgré tout nous avons besoin nous aussi de recharger nos batteries à notre manière.

 

Cette ressource pour ne pas craquer ou se lasser d’éduquer nos petits amours se trouve et retrouve dans :

  • L’invocation d’Allah. Il est notre moteur à tous  sans lui nous ne sommes rien et ne pouvons rien. « Il n’y a de force et de puissance qu’en Allah » ;
  • Le rappel de la récompense d’Allah : Sa Face, Son paradis, Sa compagnie ;

Le souvenir de nos parents, ils nous ont aussi éduqués, utilisez certaines de leurs méthodes ! 

  • Une pause, si possible (ex : faire garder son enfant et aller méditer dans un endroit agréable).

 

En tant que parent musulman/être humain nous cultivons continuellement certaines qualités qui évite le relâchement :

  • L’optimisme ;
  • La patience ;
  • La persévérance ;
  • La constance ;
  • L’endurance…

 

Ces qualités sont tout simplement celles de la personnalité du musulman et de nos pieux prédécesseurs. C’est elles qui font de nous de bons parents musulmans. Accrochons-nous à ce travail !

 

« Et ceux qui dépensent leurs biens cherchant l’agrément d’Allah, et bien rassurés (de Sa récompense), ils ressemblent à un jardin sur une colline. Qu’une averse l’atteigne, il double ses fruits; à défaut d’une averse qui l’atteint, c’est la rosée. Et Allah voit parfaitement ce que vous faites. »

La Vache S2V265

« Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! »

La famille d’Imran S3-V136

 

Et Allah c’est toujours mieux.

7 juin 2017

0 responses on "Eviter le burn-out parental"

Leave a Message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


top
Aller à la barre d’outils