Une école privée musulmane en projet au Havre. La première en Normandie

L’ASSOCIATION « ÉCOLE MAURICE BUCAILLE » SE MOBILISE POUR PERMETTRE, À LA RENTRÉE 2016, L’OUVERTURE D’UNE ÉCOLE PRIVÉE MUSULMANE AU HAVRE (SEINE-MARITIME). LA PREMIÈRE EN NORMANDIE.

Le président et le trésorier de l’association espèrent que l’école Maurice Bucaille ouvrira ses portes à la rentrée 2016 (©K.L.)

Au Havre (Seine-Maritime),une association s’est constituée pour favoriser la création d’une école privée musulmaneà l’horizon 2016. La mobilisation bat son plein tant sur les réseaux sociaux que sur le terrain pour récolter les fonds nécessaires à la réussite du projet. Le coût de la future école confessionnelle est estimée à 620 000 euros. L’association espère pouvoir accueillir ses premiers élèves au sein de trois classes de maternelle et cinq classes en élémentaire, à la rentrée 2016.

Première école confessionnelle musulmane de Normandie

L’idée germe depuis plus d’un an.

Nous avons vraiment ressenti le besoin d’une telle école auprès de la population musulmane après une réunion entre différentes associations de terrain de la Ville Haute comme Sadaqa », expliquent à Normandie-actu, Sébastien Lemaitre, fonctionnaire territorial de la Ville du Havre et Ibrahima Wane, respectivement président et trésorier de l’association.

Son nom ? Association « École musulmane Maurice Bucaille », du nom de ce chirurgien normand, né à Pont-L’Évêque (Calvados)qui a vanté le Coran. Les résultats d’un sondage effectué sur Internet auprès d’un corpus de 126 personnes ont conforté encore plus les fondateurs de l’association dans leur désir. 48 % d’entre eux ont déclaré l’ouverture d’une école musulmane au Havre comme indispensable et utile ; 45 % comme indispensable. Si elle venait à exister, l’école Maurice Bucaille deviendrait la première école confessionnelle musulmane de Normandie.
Les responsables de l’association constatent qu’un grand nombre de familles musulmanes havraises inscrivent, par défaut, leurs enfants dans les écoles privées catholiques de la ville. Selon les fondateurs de l’association, les parents trouvent dans ces établissements un cadre de vie plus adapté pour leur progéniture.

La transmission des valeurs du bien vivre ensemble y est plus importante que dans l’enseignement public. C’est ce que notent nos proches qui sont très inquiets, en plus, de la dégradation des résultats scolaires », confient les deux porteurs du projet.

Programme de l’Éducation nationale

L’association se refuse cependant à porter un projet qui se positionne contre l’école publique. Les enseignants qui seront recrutés au sein de l’école privée musulmane suivront d’ailleurs le programme de l’Éducation nationale.

Nous sommes nous-mêmes issus de l’école publique et elle nous a permis de nous réaliser professionnellement, insistent les deux responsables. Notre souhait est de proposer une alternative. Du fait d’être musulmans, nous pourrons peut-être mieux répondre à certaines sensibilités. »

7 600 institutions catholiques, 250 établissements juifs, une quarantaine d’écoles musulmanes

La France compte seulement une petite quarantaine d’écoles musulmanes, d’après L’Express, et une cinquantaine seraient en projet.

Au cours des deux dernières années, de nombreuses initiatives locales ont fleuri, rapporte l’hebdomadaire dans son édition du 15 mai 2015, encouragées par une communauté inquiète et soucieuse de donner le meilleur à ses enfants. »

« Longtemps, les musulmans ont préféré fréquenter l’école publique, pour être dans la République. Les imams eux-mêmes les y encourageaient, analyse, toujours pour L’Express, Bernard Godard, spécialiste de l’islam et auteur de la Question musulmane en France. Aujourd’hui, les aspirations de la classe moyenne ont évolué. »
La France compterait 7600 institutions catholiques et 250 écoles juives. « À l’oeuvre depuis un dizaine d’années pour sortir l’enseignement musulman de la marginalité, l’union des organisations islamiques de France (UOIF) passe aujourd’hui à la vitesse supérieure », rapporte encore l’Express.

L’éducation religieuse limitée à un éveil de la foi

Délivrer une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’Islam, telle est l’ambition de l’école Maurice Bucaille.

Enseignement de qualité,  spiritualité et valeurs morales, et ouverture sur le monde constituent les trois piliers de notre programme pédagogique », précisent Sébastien Lemaitre et Ibrahima Wane.

L’éducation religieuse, les responsables de l’association le soulignent, restera strictement limitée à un éveil à la foi du fait de la jeunesse du public de la future école.

Une école « ouverte à tous »

L’association s’attache désormais à trouver les financements au projet. Ils comptent sur les dons de la communauté musulmane -même si des non musulmans soutiennent aussi leur démarche – pour réussir leur dessein. Sur le site internet de l’association comme sur sa page Facebook, est relayée une vaste collecte qui assurera aux meilleurs contributeurs des pèlerinages à la Mecque. Les responsables associatifs multiplient également les rencontres pour trouver le terrain où installer la future école ainsi qu’avec les élus locaux à qui elle vante l’esprit d’ouverture de l’école. « Le futur établissement sera ouvert à tous », martèlent-ils

22 mars 2017

0 responses on "Une école privée musulmane en projet au Havre. La première en Normandie"

Leave a Message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


top
Aller à la barre d’outils